Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de nord a donné 2 résultats.

mardi 23 avril 2013 11:36

L'hypocrisie française de l'interdiction des shorts de bain

L'été approche, et pour pas mal d'hommes ça sera enfin l'occasion de pouvoir à nouveau piquer une tête en lieu public. Pourquoi ? Parce que les piscines françaises n'acceptent depuis des années que les maillots qui moulent les parties intimes (boxer, slip, jammer), ce que n'aime pas un certain nombre d'hommes de tout âge. Sans parler de celles et ceux qui n'apprécient pas qu'on leur impose une telle vue.

On peut le comprendre, ce type de maillot de bain ayant aussi tendance à boudiner le moindre petit ventre. Je vais régulièrement nager, et je ne suis pas trop gêné, mais je comprends le point de vue de ceux qui ne « supportent » que les shorts ou caleçons de bain (ceux en synthétique avec un slip intérieur en filet).

Ce que j'ai du mal à admettre, c'est l'explication officielle. Généralement et quelque soit le lieu c'est la même rengaine : l'hygiène. Historiquement il me semble que ça vient du fait que certains hommes ou adolescents portent un short de bain toute la journée et se jettent à l'eau à la fin, ou en tout cas se baignent sans se changer pour enfiler un vêtement dédié au bain, et que donc ils partagent toutes leurs bactéries, microbes... avec les autres. Ils confondraient piscine et laverie publique.

C'est en partie vrai (certains hommes le font), mais ce comportement est faisable avec n'importe quel type de maillot de bain, y compris ceux spéciaux (tshirt anti-UV, burquini…). Supposons que je travaille aujourd'hui et que je prévois de nager ce soir. Qu'est-ce qui m'empêche d'enfiler le matin un slip de bain comme un sous-vêtement, de travailler avec et donc d'y transpirer, et le soir venu d'aller à l'eau sans me doucher ? ! ? Ne me parlez pas de civilité ou de respect de l'autre, ces arguments sont autant valables pour les bermudas de bain !

D'où l'intérêt nécessaire de la douche savonnée avant d'entrer dans l'eau. Certains piscines comme celle nordique du Wacken à Strasbourg obligent les nageurs à se doucher avec savon (fourni) avant d'aller dans l'eau. Ceci pour éliminer une bonne partie des germes, peaux mortes, etc (et aussi gel coiffant, maquillage…). Cela vaut également dans le cadre de bains habillés (wetfun) ou pool parties, la baignade avec vêtements classiques étant une pratique courante dans de multiples pays du monde.

J'ai aussi vu des hommes portant un slip de bain ou autre chose sous un boxer ou un short de bain (ça dépasse de la ceinture, ou ils l'enlèvent carrément !). Peut-être un boxer (bobettes) pour une question de confort. Les boxers de bain sont souvent un assemblage de deux pans ou jambes, sans gousset ou zone spécifique pour le paquet, ne permettant ainsi pas de bien se caler les parties au milieu grâce à la forme d'entonnoir du sous-vêtement. Là aussi la question de l'hygiène se pose ! Les surveillant-e-s de baignade l'ont sans doute vu, pourquoi ces gars n'ont-ils pas été exclus du bassin ? Sachez que cette coupe de boxer de bain existe (la coupe frontale en V), chez l'équipementier Mizuno ou la marque Andrew Christian par exemple. Malheureusement ces produits sont généralement chers, comptez facilement 30 ou 40 euros, hors FdP.

Sachez également que l'odeur caractéristique dans les piscines ne vient pas du chlore lui-même, mais de sa réaction chimique avec les vecteurs de pollution qu'il est censé combattre : transpiration, urine…  Et que donc son intensité donne un indice de la propreté de l'eau. Mais un petit indice uniquement, car si on peut inciter le public à se rincer ou se laver sous la douche, on ne peut pas l'empêcher de transpirer lorsqu'il fait des longueurs (effort physique).

Voilà pourquoi, pour toutes ces raisons, je considère cette intediction comme hypocrite. On pourrait aussi parler de malhonnêteté. L'hygiène est un principe basique, élémentaire et général, qui s'applique à toutes et à tous, quelque soit la forme ou fonction du costume de bain. 

Mes recommandations aux exploitants de piscines publiques :

samedi 22 août 2009 21:20

Quelques explications sur la stratégie de référencement d'Ekinoxe Origin

Édition mercredi 21 octobre 2009  : Ekinoxe Origin (ou un de ses employés) est intervenue auprès de Paperblog pour demander la suppression de la version dupliquée de cet article. Paperblog a refusé cette suppression car l'article leur semblait informatif et donc légitime. Merci à Paperblog.

Édition mardi 18 janvier 2011 : Ekinoxe Origin a été liquidé le 2 novembre par le Tribunal de Commerce de Roubaix. Une nouvelle société, Darwin Distribution, présente de troublantes ressemblances avec Ekinoxe Origin. Je n'en ai pas complètement fini avec cette société ni les autres agences "one shot", puisque je n'ai pas été dédommagé de mon assignation en référé par Ekinoxe Origin, et que 'ai encore deux procès en cours contre Xxxxxxx.

Fin des éditons.  


Ekinoxe Origin est une agence Web basée à Roubaix, avec des implantions dans d'autres villes. 

Parmi les prestations classiques, elle offre des sites gratuitement à des PME ou TPE, moyennant des frais d'hébergement de plusieurs dizaines d'euros par mois. C'est là qu'arrive le problème : pour un tel (petit) site, 50 € par an suffisent à financer l'hébergement ! 

Les clients qui ont souscrit à cette offre ne sont pas spécialistes du Web, et ont cédé au discours commercial des vendeurs. Leur méthode est éprouvée : RDV chez le prospect, présentation de l'offre (parfois sous forme de "partenariat"), argumentation pendant plusieurs heures (jusqu'à 3 ou 4), demande de signature du contrat le jour-même. 

Souvent, le prospect signe sur-le-champ, sans se rendre compte le lendemain qu'il payera 100 € ou 200 € (parfois plus) chaque mois pendant... 24 à 48 mois. Coût total du site Internet : plusieurs milliers d'euros alors que la création d'un tel site ne coûte pas plus de 1500 euros ! Etant donnée que c'est une prestation contractée dans un cadre professionnel, le client ne bénéficie pas de délai de rétractation. 

De nombreuses personnes se sont faites avoir par cette méthode, n'ayant pas pris la peine de lire le contrat à tête reposée, hors de la vue du commercial, et sans se donner de délai de réflexion. Elles commencent alors à se plaindre, utilisant souvent le mot "arnaque" pour désigner l'opération commerciale dont elles ont été la cible. Elles forment aussi des associations ou collectifs. 

Malheureusement pour elles, les rédacteurs de ces récits (notamment des blogueurs) et leurs hébergeurs, la société Ekinoxe Origin veille de façon très attentive sur son nom. Elle (Ekinoxe Origin) n'hésite pas à demander la modération (la censure) de contenu qu'elle juge calomnieux, voire à faire fermer des sujets de discussion ou blogue entier

Ce billet traite de la stratégie de référencement utilisée par la société pour contrer ces plaintes en ligne, principalement sur la requête "ekinoxe arnaque". Il est destiné en premier lieu à un lectorat non technicien ni technophile. Précision : malgré les nombreuses plaintes en justice, la société n'a jamais été condamné (pour l'instant). 

Lire la suite...

Page top