Aller à la recherche

dimanche 27 septembre 2015 22:30

Un site porno cité comme exemple… sur un site grand-public de DuckDuckGo

Article Safe For Work (dont la consultation est convenable au travail ou à l'école) : pas de contenu graphiquement érotique ou sexuel, ni de lien hypertexte fonctionnel vers tel espace Web, mais cela reste le thème de fond de cet article.

Duck Duck Go est un moteur de recherche états-unien axé sur le respect de l'intimité, une start-up qui avec son concurrent Ixquick (Pays-Bas) est l'une des alternatives les plus viables face à Google. C'est aussi un service très "geek" (au sens technophile/nerd), avec un système de raccourci (!bang syntax), de nombreuses fonctions intégrées (calcul mathématique, IP, petites bases de données, etc).

La firme édite plusieurs sites satellites à thématique propre & ciblant un but précis, parmi ceux-ci le dernier en date, mis en ligne en avril 2015 : PrivateBrowsingMyths.com (le site web incriminé dans le présent article), c'est-à-dire "Les Mythes de la Navigation Privée". Il dénonce -à très juste titre- pourquoi les modes dits de "navigation privée" des navigateurs Web (Opera, Firefox...) sont trompeurs, en tout cas dans leur nom. 

Pour faire simple : cettte fonctionnalité ne fait que effacer les traces (historique, cookies...) en local (sur l'ordinateur, et encore attention : uiniquement dans le dossier dédié à ce navigateur), et nulle part ailleurs. Pour les yeux extérieurs (FAI, hébergeurs de sites, éditrice, mouchards publicitaires)... cela ne change rien. Coïncidence ? J'avais écrit un article sur ce thème il y a deux ans et demi.

Ce site Web poursuit un but noble, et est une bonne initative en soi, mais lorsque l'on consulte le site (une seule longue page en fait), on arrive rapidement un exemple gênant.

Lire la suite...

samedi 5 septembre 2015 20:50

Ces "naïades" quasi-nues pour attirer le chaland (ou cacher l'indigence scénaristique ?)

Cet été 2015 au moins 2 ou 3 films qui y sont sortis, montraient dans leur bande-annonce une scène qui *Y* devient trop fréquente : une femme en bikini sort de l'eau, vers des hommes ou à la vue directe de ceux-ci. En plan rapproché (tête-hanches) pour les spectateurs/trices, bien sûr.

Loin d'être une scène spectaculaire ni (sans doute) importante dans le film, son intégration dans la bande-annonce en dit long sur le film et sa stratégie de promotion.

Pourquoi j'en parle, et pourquoi est-ce un problème que ces images se retrouvent de plus en plus souvent dans un trailer ? Parce que c'est sexiste, très certainement. Il peut y avoir des vraies bonnes raisons *dans le film* mais j'en doute, et a fortiori dans une bande-annonce...

Lire la suite...

mardi 23 avril 2013 11:36

L'hypocrisie française de l'interdiction des shorts de bain

L'été approche, et pour pas mal d'hommes ça sera enfin l'occasion de pouvoir à nouveau piquer une tête en lieu public. Pourquoi ? Parce que les piscines françaises n'acceptent depuis des années que les maillots qui moulent les parties intimes (boxer, slip, jammer), ce que n'aime pas un certain nombre d'hommes de tout âge. Sans parler de celles et ceux qui n'apprécient pas qu'on leur impose une telle vue.

On peut le comprendre, ce type de maillot de bain ayant aussi tendance à boudiner le moindre petit ventre. Je vais régulièrement nager, et je ne suis pas trop gêné, mais je comprends le point de vue de ceux qui ne « supportent » que les shorts ou caleçons de bain (ceux en synthétique avec un slip intérieur en filet).

Ce que j'ai du mal à admettre, c'est l'explication officielle. Généralement et quelque soit le lieu c'est la même rengaine : l'hygiène. Historiquement il me semble que ça vient du fait que certains hommes ou adolescents portent un short de bain toute la journée et se jettent à l'eau à la fin, ou en tout cas se baignent sans se changer pour enfiler un vêtement dédié au bain, et que donc ils partagent toutes leurs bactéries, microbes... avec les autres. Ils confondraient piscine et laverie publique.

C'est en partie vrai (certains hommes le font), mais ce comportement est faisable avec n'importe quel type de maillot de bain, y compris ceux spéciaux (tshirt anti-UV, burquini…). Supposons que je travaille aujourd'hui et que je prévois de nager ce soir. Qu'est-ce qui m'empêche d'enfiler le matin un slip de bain comme un sous-vêtement, de travailler avec et donc d'y transpirer, et le soir venu d'aller à l'eau sans me doucher ? ! ? Ne me parlez pas de civilité ou de respect de l'autre, ces arguments sont autant valables pour les bermudas de bain !

D'où l'intérêt nécessaire de la douche savonnée avant d'entrer dans l'eau. Certains piscines comme celle nordique du Wacken à Strasbourg obligent les nageurs à se doucher avec savon (fourni) avant d'aller dans l'eau. Ceci pour éliminer une bonne partie des germes, peaux mortes, etc (et aussi gel coiffant, maquillage…). Cela vaut également dans le cadre de bains habillés (wetfun) ou pool parties, la baignade avec vêtements classiques étant une pratique courante dans de multiples pays du monde.

J'ai aussi vu des hommes portant un slip de bain ou autre chose sous un boxer ou un short de bain (ça dépasse de la ceinture, ou ils l'enlèvent carrément !). Peut-être un boxer (bobettes) pour une question de confort. Les boxers de bain sont souvent un assemblage de deux pans ou jambes, sans gousset ou zone spécifique pour le paquet, ne permettant ainsi pas de bien se caler les parties au milieu grâce à la forme d'entonnoir du sous-vêtement. Là aussi la question de l'hygiène se pose ! Les surveillant-e-s de baignade l'ont sans doute vu, pourquoi ces gars n'ont-ils pas été exclus du bassin ? Sachez que cette coupe de boxer de bain existe (la coupe frontale en V), chez l'équipementier Mizuno ou la marque Andrew Christian par exemple. Malheureusement ces produits sont généralement chers, comptez facilement 30 ou 40 euros, hors FdP.

Sachez également que l'odeur caractéristique dans les piscines ne vient pas du chlore lui-même, mais de sa réaction chimique avec les vecteurs de pollution qu'il est censé combattre : transpiration, urine…  Et que donc son intensité donne un indice de la propreté de l'eau. Mais un petit indice uniquement, car si on peut inciter le public à se rincer ou se laver sous la douche, on ne peut pas l'empêcher de transpirer lorsqu'il fait des longueurs (effort physique).

Voilà pourquoi, pour toutes ces raisons, je considère cette intediction comme hypocrite. On pourrait aussi parler de malhonnêteté. L'hygiène est un principe basique, élémentaire et général, qui s'applique à toutes et à tous, quelque soit la forme ou fonction du costume de bain. 

Mes recommandations aux exploitants de piscines publiques :

- page 2 de 9 -

Page top