Il y a plusieurs jours, j'avais un rendez-vous chez Pôle Emploi, que j'attendais depuis des mois.

Outre les objectifs prévisibles du RDV, on m'a présenté un dispositif parfois appelé « découverte métier » mais dont le vrai nom est Évaluation en Milieu de Travail (EMT). C'est une sorte de période finale de formation ou de validation des acquis, qui permet à un diplômé de mettre un pied en entreprise pour vérifier si ses connaissances et savoirs-faire sont raccord avec le besoins réels du métier visé.

Il est pris en charge par une titulaire en poste, qu'il assiste au quotidien et qui doit veiller à ce que le travail soit bien réalisé, correctement et dans les temps impartis. Le demandeur n'est pas rémunéré mais reste inscrit à PE et continue de percevoir ses indemnités ASSEDICs s'il en percevait avant. À la fin de l'évaluation (80 heures maximum soit deux semaines), l'employeur doit noter le demandeur, un peu comme à la fin d'un stage.

La mise en place d'une telle période se fait après signature d'une convention tripartite entre Pôle Emploi, le demandeur d'emploi et l'employeur-hôte. Ce dernier doit être assuré, affin de garantir la sécurité au demandeur d'emploi en cas d'accident durant le dispositif.

Il est évident qu'il ne faut pas en abuser... des deux côtés. Le demandeur ne peut pas faire 15 EMT à la suite, et la société ne peut user que de ce type de « contrat ». L'objectif pour PE et pour le demandeur est bien sûr que'il soit embauché après l'EMT. En tout cas, ce dispositif m'intéresse.

Voici la brochure reçue à ce rendez-vous (cliquez dessus pour la voir en grande taille) :

Présentation du dispositif sur le site de Pôle Emploi : http://www.pole-emploi.fr/candidat/l-evaluation-en-milieu-de-travail-emt--@/suarticle.jspz?id=5109 (côté candidat).