Aller à la recherche

Blogue informel d’un électron libre

Blogue personnel d'un internaute. Quand j'ai du temps entre deux procès abusifs par Vivaldi-Avocats Lille (Eric DELFLY, qui est aussi l'un des consuls du Luxembourg).

dimanche 27 septembre 2015 22:30

Un site porno cité comme exemple… sur un site grand-public de DuckDuckGo

Article Safe For Work (dont la consultation est convenable au travail ou à l'école) : pas de contenu graphiquement érotique ou sexuel, ni de lien hypertexte fonctionnel vers tel espace Web, mais cela reste le thème de fond de cet article.

Duck Duck Go est un moteur de recherche états-unien axé sur le respect de l'intimité, une start-up qui avec son concurrent Ixquick (Pays-Bas) est l'une des alternatives les plus viables face à Google. C'est aussi un service très "geek" (au sens technophile/nerd), avec un système de raccourci (!bang syntax), de nombreuses fonctions intégrées (calcul mathématique, IP, petites bases de données, etc).

La firme édite plusieurs sites satellites à thématique propre & ciblant un but précis, parmi ceux-ci le dernier en date, mis en ligne en avril 2015 : PrivateBrowsingMyths.com (le site web incriminé dans le présent article), c'est-à-dire "Les Mythes de la Navigation Privée". Il dénonce -à très juste titre- pourquoi les modes dits de "navigation privée" des navigateurs Web (Opera, Firefox...) sont trompeurs, en tout cas dans leur nom. 

Pour faire simple : cettte fonctionnalité ne fait que effacer les traces (historique, cookies...) en local (sur l'ordinateur, et encore attention : uiniquement dans le dossier dédié à ce navigateur), et nulle part ailleurs. Pour les yeux extérieurs (FAI, hébergeurs de sites, éditrice, mouchards publicitaires)... cela ne change rien. Coïncidence ? J'avais écrit un article sur ce thème il y a deux ans et demi.

Ce site Web poursuit un but noble, et est une bonne initative en soi, mais lorsque l'on consulte le site (une seule longue page en fait), on arrive rapidement un exemple gênant.

Lire la suite...

samedi 5 septembre 2015 20:50

Ces "naïades" quasi-nues pour attirer le chaland (ou cacher l'indigence scénaristique ?)

Cet été 2015 au moins 2 ou 3 films qui y sont sortis, montraient dans leur bande-annonce une scène qui *Y* devient trop fréquente : une femme en bikini sort de l'eau, vers des hommes ou à la vue directe de ceux-ci. En plan rapproché (tête-hanches) pour les spectateurs/trices, bien sûr.

Loin d'être une scène spectaculaire ni (sans doute) importante dans le film, son intégration dans la bande-annonce en dit long sur le film et sa stratégie de promotion.

Pourquoi j'en parle, et pourquoi est-ce un problème que ces images se retrouvent de plus en plus souvent dans un trailer ? Parce que c'est sexiste, très certainement. Il peut y avoir des vraies bonnes raisons *dans le film* mais j'en doute, et a fortiori dans une bande-annonce...

Lire la suite...

dimanche 15 février 2015 09:54

Quelques films avec une héroïne (premier rôle féminin)

J'ai découvert il y a quelques temps le site participatif Le Cinéma est Politique, où sont analysés des films grand-publics (sortis au cinéma) d'un point de vue féministe, anti-raciste ou anti-spéciste[1], entre autres prismes d'analyse.

Même sans ce site, force est de constater que rares sont les média populaires (mangas, films, BD & comics, jeux video, séries) où les femmes ont le meilleur rôle (en 2014 aux EUA, 29 % des personnages majeures). Ah, certain·e·s objecteront que sur le Net on trouve des dizaines d'articles qui listent des personnages féminines fortes, badass, etc...

Oui MAIS ce sont des seconds rôles, ce n'est que très rarement le premier rôle... qui reste presque invariablement tenu par un homme. Et quand le film est basé sur un duo de deux persos principaux, c'est très souvent l'homme qui mène, domine, organise, décide ; son acolyte féminine reste dépendante de lui, le mâle. Qui de surcroit est souvent blanc + hétérosexuel + cisgenre (donc non-transgenre), mais ça c'est un autre sujet.

Il y a près de trois semaines, je me suis dit Je vais faire la liste des (rares) films où le héros est une héroïne, où le rôle n°1 en importance est tenu par une personnage féminine (dont femme trans).

La tâche s'est révélée plus longue que prévue.

Lire la suite...

jeudi 12 juin 2014 22:06

Notes sur la conférence de S.T.S du 11 juin 2014

Le collectif Support Transgenre Strasbourg est un groupe d'auto-soutien aux personnes transidentitaires. Il a donné ce mercredi soir une conférence-débat nommée Vous avez mal au genre ? Nous aussi... et nous vous allons montrer pourquoi cela nous concerne tout·e·s dans le cadre de la Quinzaine des Visibilités organisée par l'association Festigays.

Voici mes notes de cette soirée. Un document intéressant (103 Ko, format P.D.F.) fut distribué avant le débat. Il présente le groupe, pose des repères et formule des rappels de recommandations du Commissaire au Conseil de l'Europe. Je vous recommande de le lire avant de poursuivre la lecture de mon billet.

Ces notes ne relèvent pas nécessairement des propos réellement tenus par les 3 intervenantes membres du collectif et du professeur de Droit également présent hier soir.

Ce sont d'abord des impressions personnelles, des souvenirs, retranscrit·e·s ici 20h après. L'association fournit beaucoup d'informations sur son site web : sts67.org dont un lexique fourni, et une rubrique fouillée sur l'endocrinologie (sciences des hormones) des personnes trans. Vous pouvez également chiffrer vos courriels leur étant destinés (0x6035A06F), c'est-à-dire protéger la confidentitalité de leur contenu.

Lire la suite...